Qu'est-ce que l'Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage AMO ?

Assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO)

Comme le souligne sa dénomination, l’assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) a pour fonction principale d’assister le maître d’ouvrage (MOA) dans la gestion d’un projet de construction neuve, ou de rénovation, extension. Sachant que vous ne saurez vous contenter de cette explication, nous allons de ce pas vous aider à faire le différence entre ce qu’il est et ce qu’il n’est pas.

En quoi consiste la mission de l’AMO ?

La raison d’être de l’assistance à maîtrise d'ouvrage AMO est de mettre des informations et des solutions objectives à la disposition des clients, afin de garantir des prises de décisions optimales pour la réalisation des travaux.

Vu sur cet angle, l’agent en charge de l’AMO apparaît comme le conseiller idéal dans les opérations de construction immobilières. Il est au cœur du lien entre toutes les parties prenantes d’un projet immobilier. Il dispose de compétences avérées qui font de lui un véritable chef de projet. Toutefois, à cause de nombreuses confusions faites avec d’autres acteurs des opérations immobilières, on a parfois du mal à comprendre son rôle et sa mission véritables.

Ce qu’est l'assistance à maîtrise d'ouvrage AMO

Selon la loi Mop régissant la maîtrise d'ouvrage publique, le MOA est la personne morale ou physique qui commande les travaux dans un chantier. L’AMO de son côté, est le conseiller du maître de l'ouvrage dans les travaux publics (notamment les marchés publics) et privés. Il l’aide à gérer les tâches chorographiques, afin que ce dernier se concentre sur des domaines vitaux ayant une réelle valeur ajoutée.

Le responsable en charge de l’assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO ou AMOA) est un collaborateur indispensable qui établit un lien fonctionnel entre le maître d’œuvre et le maître d'ouvrage. L’idée étant de fluidifier l’organisation pour une meilleure coordination et suivi. En fonction des structures ou des projets en cours, il peut se voir confier le rôle de chef de projet.
En revanche s’il est consulté pour une intervention externe, il devient un consultant AMO . Ce profil est généralement recherché quand le projet nécessite une technicité aiguë indisponible en interne.

Ce que l’AMO n’est pas

Sachez d’emblée que l'assistance à maîtrise d'ouvrage n’est pas la maîtrise d'ouvrage déléguée. Un maître d’ouvrage délégué reçoit le mandat au nom et pour le compte de l’investisseur immobilier. Ce sont des responsabilités en partie ou en totalité héritées par délégation. Un MOA délégué est donc un mandataire qui intervient au nom de l’investisseur.

Contrairement à l’assistant immobilier, le mandataire du maître de l’ouvrage n’est pas un simple conseiller puisqu’il élabore, vise les contrats, et fait le choix des entreprises et des fournisseurs. Il est également en charge de la gestion des marchés, ainsi que de la gestion financière et administrative des opérations. Toutefois, il n’a pas une liberté absolue, vu que le MOA continue d’avoir un droit de regard sur l’accomplissement des missions déléguées.

L’AMO en réalité joue plus un rôle de conseiller ou de consultant en fonction du type d’intervention qu’il exécute (interne ou externe). Il n’est pas habilité à agir au nom du chef d’ouvrage.

Quid de la garantie décennale de L'AMO ?

Un arrêt du Conseil d’État du 9 mars 2018 confirme qu’un AMO peut être considéré comme « constructeur » au sens de l’article 1792-2 du Code civil. Par conséquent, sa responsabilité décennale est engagée à ce titre il doit souscrire une assurance décennale AMO.

Quelles sont les principales missions de l’AMO ?

Comme nous l’avons préciser plus haut, l’AMO a une mission d'assistance à l’endroit du maître d'ouvrage (MOA). Cette mission n’est pas standard, elle dépend fortement des entreprises, des projets et même de l’investisseur immobilier. Elle inclut :

  • La définition du projet : il est question de mettre en lumière l’état des besoins et conduire les études (de possibilité et de faisabilité). Dans le même ordre d’idée, définir le projet signifie également rédiger les cahiers des charges, évaluer les impacts et les risques ;
  • La conduction du projet : il doit animer l’équipe de travail et coordonner tous les travaux. La participation aux tests, la réception des stocks ou la conduite d'opérations de changement peuvent aussi être placées sous sa direction ;
  • Le pilotage du projet : l’AMO définit les indicateurs qui contribuent au suivi de l’avancement du projet. Il peut aussi préparer et animer les commissions de pilotage pour un meilleur suivi qualité.

L’AMO et le maître de l’ouvrage sont des collaborateurs. Et en tant que tel, ils devraient entretenir une relation de confiance mutuelle. Le responsable d’ouvrage ne perd rien en recourant à l’aide de son assistant lors des prises de décisions quotidiennes. Cependant, il doit garder en esprit qu’il (le MOA) a le dernier mot pour les décisions relatives aux capitaux.
En réalité, on y voit plus une véritable équipe où chacun a des missions spécifiques et complémentaires nécessaires au succès du projet. Pour éviter que l’un empiète dans le champ de compétences de l’autre, il est indispensable d’établir un périmètre d’actions. Ainsi, chacun saura exactement ce qu’il lui revient de faire ou pas.

Comment reconnaître un excellent assistant à maîtrise d'ouvrage AMO ?

Le maître d'œuvre (MOE) et l’AMO partagent beaucoup de qualités. Toutefois, l’AMO doit se démarquer un peu plus sur le plan relationnel. En outre, il devrait disposer d’un bon quotient émotionnel. Il en a besoin pour réussir sa mission d’intermédiaire entre les différents intervenants du projet qui très souvent ont des intérêts contrastés.

  • Il est un excellent communicateur : un assistant de maîtrise a des aptitudes relationnelles hors du commun. C’est un bon communicateur. Il doit toujours être en mesure d’échanger, d’écouter, de créer une atmosphère d’entente et de dialogue indépendamment des divergences d’opinion entre ses collaborateurs. En bref c'est un as de la résolution des conflits.
  • Il sait résister à la pression : son métier repose sur la prise de décisions. S’il cède à la pression ou au stress, il pourrait mettre en mal le projet. Un bon AMO est résistant mentalement, il sait faire face à la pression et aux situations complexes telles que la gestion des échéances serrées.
  • Il est doté d’une force de conviction singulière : dans la plupart des cas, il aura un point de vue à faire valoir. Il se doit donc de convaincre. Pour y parvenir, il doit faire appel à sa créativité (dans la résolution des problèmes) et à son sens de l’initiative.

L’assistance à maîtrise d’ouvrage : quel intérêt ?

Nous n’avons de cesse de le dire, le but ultime de l’AMO est d’assister l’investisseur immobilier dans les missions de contrôle technique des risques et de la viabilité de son projet.

Limitation des risques et gain de temps

L’AMO a un large champ d’intervention. L’un des intérêts majeurs de son implication, est sa facilité d’analyse de la faisabilité des projet. Mieux encore, il accompagne les investisseurs dans toutes les étapes de leurs projets.
Son champ d’intervention n’est pas clairement spécifié. Il peut être d’ordre technique, financier ou administratif.

Il constitue une alternative sérieuse aux lacunes de l’investisseur immobilier. En outre, il est le collaborateur idéal pour combler un manque de temps et de ressources. Il va prendre en main toutes les tâches chronophages telles que le suivi des travaux, la revue des devis, etc. Avec un professionnel de cette importance, on est assuré de prendre les meilleures décisions.

Une réelle assistance technique dans la gestion des projets immobiliers

L’AMO intervient généralement là où l’investisseur est le moins compétent. Investir dans l’immobilier exige des compétences techniques spécifiques, et il arrive souvent que le MOA ne les ait malheureusement pas. C’est à partir de ce moment que le rôle de l’assistant de maîtrise prend tout son sens.
Il met à contribution ses compétences dans quasiment tous les aspects techniques et humains du projet. Concrètement, il est à jour sur les questions de changements législatifs, il suit en temps réel l’évolution des besoins des utilisateurs. Il veille au respect des objectifs à atteindre, au respect du budget et à l’optimisation de toutes les prestations entreprises.

Il est souvent qualifié de chef d’orchestre des projets immobiliers, et c’est à dessein, étant donné qu’il collabore avec tous les corps de métier du bâtiment. Toutefois, la décision finale, ainsi que la signature des contrats et des règlements incombent à l’investisseur.

Maîtrise du budget et validation des parties prenantes

L’AMO est déterminant dans le verrouillage des marchés conclus, ainsi que dans l’optimisation de l’utilisation de l'enveloppe financière prévisionnelle dédiée au projet. Dans certaines circonstances, il peut même solliciter des subventions.

Tout chantier a un planning. L’assistant de maîtrise va veiller à son suivi pour éviter des dérapages donnant lieu à des surcoûts irréversibles. Mais son intervention ne s’arrête pas là, car il procède à la validation de la stabilité financière et de la capacité des ressources des parties prenantes (entreprise, architecte ou maître d’œuvre).

La conformité et la transparence

Peu sont les investisseurs qui maîtrisent les obligations administratives et légales auxquelles ils doivent se soumettre. Si tel est votre cas, l’AMO assurera vos arrières d’un point de vue légal, pour vous éviter de naviguer en eau trouble. De plus, dans le cadre du suivi des travaux, son assistance peut vous permettre d’avoir des prestations remboursées, à travers les économies qu’il vous aidera réaliser.

À noter également que l’AMO est un prestataire totalement indépendant qui n’appartient à aucune structure. Il est donc disponible 24 heures sur 24. De même, il se doit de faciliter l’accès aux documents du projet. Il prendra soin de ranger lesdits documents dans une bibliothèque en ligne, afin que vous puissiez y accéder librement.

Conclusion

En définitive, tout investisseur immobilier, nonobstant son niveau de maîtrise, a besoin d’un AMO pour l’appuyer sur les questions techniques de son projet. L’agent d'assistance à maîtrise d'ouvrage n’est pas un mandataire, il ne reçoit pas de compétences déléguées de la part du MOA. Il aide le maître d'ouvrage à la réalisation du projet de contruction.
C’est un professionnel indépendant et transparent qui maîtrise les risques grâce à ses multiples compétences et qualités. Ce type d'assistance regorge d’innombrables avantages en matière de temps, de résultats, de transparence et de qualité d’analyse et de décision. Tout investisseur gagnerait à opter pour l’assistance de maîtrise. Elle constitue une vraie garantie pour l’atteinte des objectifs d’un projet.

Nos clients témoignent !

caret-downcaret-upcaret-leftcaret-right

Rapidité pour l’exécution du dossier par messagerie.
Les renseignements par téléphone ne restent pas sans réponses et si la ligne est occupée nous sommes rappelés dans les minutes qui suivent.
Conditions du contrat moins exigeantes par rapport à d'autres assurances avec un coût moins élevé.

Merci de noter ou de partager cet article

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top