Quels sont les sinistres les plus fréquents dans le bâtiment ?

L'Agence qualité construction (AQC) vient de publier son très attendu rapport Observatoire de la qualité de la construction pour 2020. Alors, fondation, couverture, isolation, façade ou revêtements de sol, découvrez qui détient le record des malfaçons les plus fréquentes dans le domaine de la construction. Et ce n’est pas tout ! MaxiAssur vous donne ses astuces pour s’en protéger.

TOP 10 des désordres en France dans le bâtiment

Voici le « Flop 10 » des sinistres les plus fréquents et les plus onéreux signalés à Sycodés en France entre 2017 et 2020. Cette base recense les données statistiques recueillies lors des expertises d'assurance dommages ouvrage et décennale.

Les sinistres les plus courants en maison individuelle entre 2017 et 2020

En tête de ce Flop 10 : les revêtements de sol intérieur, qui représentent à eux seuls 13% du nombre des désordres constatés et 18% du coût total des malfaçons. En cause ? Le développement des douches à l’italienne pour favoriser l’accès au logement des personnes à situation de handicap. Ce type de travaux « nécessite des compétences de carreleur mais aussi d'étancheur afin d'éviter les défauts de carrelages. », explique Christian Garcia, directeur technique GIE de Socobat. « Or, nous constatons beaucoup de malfaçons, en particulier au niveau de l'étanchéité. »

2ème place du flop 10 des malfaçons en bâtiment

Autre désordre majeur constaté dans le domaine du bâtiment : les désordres aux fondations superficielles, liés notamment à la composition argileuse de certains sols. Toutefois, il faut remarquer que ce type de sinistres en maison individuelle a baissé de 5 points par rapport à la période 2009-2019, ne représentant désormais que 14% des malfaçons. Certains experts sont d’ailleurs plutôt optimistes et indiquent que la courbe va même continuer de baisser, notamment grâce aux contrôles systématique étude de sol imposés par la loi Elan.

3ème place du flop 10 : l’ossature poteaux-poutres

À la 3ème place du podium, on retrouve les dommages liés aux ossatures poteaux-poutres, représentant 7% du coût total des sinistres et en nette hausse. Même si les causes de cette augmentation sont encore à l’étude, on peut logiquement penser que la progression de la part de marché de l’ossature bois génère une évolution du nombre des incidents.

Qui sont les autres nominés ?

Autres sinistres récurrents en construction :

  • 4 - Couverture en petits éléments (5% du coût total des sinistres)
  • 5 - Réseaux d'eau intérieurs au bâtiment (4%)
  • 6 - Mur enterré ou de soubassement (4%)
  • 7 - Couverture en grands éléments (3%)
  • 8 - Fenêtre et porte-fenêtre (hors toiture) (3%)
  • 9 - Façade à base de maçonnerie en blocs de béton (3%)
  • 10 - Réseaux extérieurs au bâtiment (3%)

Logement collectif : évolution des sinistres pour la période 2017-2020

Sans surprise, les revêtements de sol intérieurs occupent aussi la première place du Flop 10 en logement collectif (16% du coût en 2017-2020). Les carreaux grands formats avec des joints minces parfois posés sur des planchers dont la flexibilité accentue aussi le risque de décollement.

Les défaillances d’ossatures poteaux-poutres caracolent en deuxième position (8% du coût total). Pour expliquer ce chiffre, Christian Garcia avance des délais de plus en plus courts, provoquant « des problèmes de conception ou de mise en œuvre » et des « erreurs de calcul ».

Les réseaux d’eau intérieurs viennent en troisième position (6% du coût total). Le nombre de sinistre régresse légèrement mais la part des coûts de réparation ne suit pas le même recul.

À noter : le nombre de désordres concernant les menuiseries extérieures (8% du nombre des sinistres et 5% du coût ). Didier Clermont, expert construction chez Equad, indique que le poids excessif des châssis de grandes dimensions a un effet dévastateur sur des paumelles sous dimensionnées. D'autre part, l’obligation de seuil n’excédant pas 2,5 cm pour les personnes à mobilité réduite (PMR) génère des problèmes d’étanchéité au niveau de la jonction structure/menuiserie. Enfin, de nombreux problèmes de casse ont été relevés, sûrement dus à la composition de certains verres.

Autres sinistres qui coûtent le plus cher en logements collectifs :

  • 5 - Toiture-terrasse non accessible avec isolant et protection rapportée (5%)
  • 6 - Équipement sanitaire (5%)
  • 7 - Façade à base de maçonnerie et blocs de béton (3%)
  • 8 - Toiture-terrasse non accessible avec isolant et étanchéité autoprotégée (3%)
  • 9 - Couverture en grands éléments (3%)
  • 10 - Réseaux extérieurs au bâtiment (3%)

Des sinistres à la hausse et des assureurs sous pression

Selon les chiffres communiqués par la Fédération française de l'assurance (FFA) le 22 décembre 2017, le coût des sinistres est en constante augmentation en France. Une tendance confirmée par plusieurs compagnies d’assurance qui ont vu le nombre de sinistres augmenté de 10 à 20 % en 2018.

Les indemnisations versées (paiements effectués sur des sinistres ainsi que les frais associés moins les recours encaissés) sont passées de 1 096 millions d'euros en 2 008 à 1 661 millions en 2016, soit une augmentation de 52 %. Les sinistres survenant après réception des travaux, mobilisant les garanties dommages ouvrage et responsabilité décennale, augmentent de + 24 % en 8 ans.

Assurance construction : un difficile équilibre

Selon l'ACPR  la charge totale de sinistres pour un exercice de souscription donné (y compris frais de gestion des sinistres, mais nette des recours y afférant) est en général proche, voire supérieure au total des primes correspondantes, une fois déduits les frais d’acquisition.

Les revenus financiers jouent en effet un rôle central dans la rentabilité des contrats d’assurance construction. C'est la raison pour laquelle MaxiAssur sélectionne scrupuleusement des assureurs français et Lloyd's afin que vous soyez bien couvert pendant les 10 ans de la garantie.

Se protéger en souscrivant une assurance dommages ouvrage

Vous l’aurez compris, les sinistres sont non seulement plus fréquents, mais aussi de plus en plus coûteux. Pour vous prémunir des dommages relevant de la garantie décennale, une seule priorité : souscrire une assurance dommages ouvrage. Avec MaxiAssur, 2 minutes suffisent pour obtenir immédiatement par mail un devis personnalisé et sans engagement. Des conditions de souscription simplifiées afin de vous apporter « la solution » dommage ouvrage correspondant à votre projet de construction.

Obtenez un devis en ligne

1 ) OBTENEZ VOTRE DEVIS

Remplissez le questionnaire en ligne afin obtenir immédiatement par Email votre devis personnalisé.

envoyer le dossier dommage ouvrage

2 ) ENVOYEZ LE DOSSIER

Adressez-nous les pièces demandées par Email, dans votre Dropbox, par Wetransfer ou par courrier.

accord dommage ouvrage

3 ) ACCORD DE L'ASSUREUR

Nous vous adressons l'accord de souscription à nous retourner accompagné de votre règlement.

accord dommage ouvrage

4 ) ATTESTATION

A réception de votre règlement nous vous adressons sous 48 heures votre attestation par mail.

UNE QUESTION DES PRÉCISIONS CONCERNANT L'ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE ?

N'hésitez pas à nous contacter nous sommes là pour vous aider
Tél : 09 71 22 71 07

Ou consultez le Forum Dommage Ouvrage : Vos Questions Nos Réponses

Merci de noter ou de partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
Call Now Button