Propriétaire non-occupant : quelle assurance habitation choisir ?

Vous possédez une résidence secondaire ou mettez votre logement en location ? Saviez-vous qu’il existe une assurance habitation pour propriétaire non-occupant ?  Pourquoi en souscrire une ? Quelles garanties une assurance PNO comporte-t-elle ? Combien ça coûte d’assure une logement vacant ? Faisons le point.

Assurance habitation propriétaire non-habitant : définition

Comme son nom l’indique, une assurance habitation propriétaire non-occupant (PNO) sert à protéger un logement inoccupé pendant un certain laps de temps et dont vous êtes propriétaire. Il peut s’agir :

  • d’une résidence secondaire ;
  • d’un logement en attente d’être loué ;
  • d’un logement occupé par un locataire : être couvert par votre propre assurance bailleur vous permettra d’être indemnisé pour un sinistre qui ne serait pas pris en charge par l’assurance habitation de votre locataire.

Pourquoi souscrire une assurance pour logement non-occupé ?

Même vide, un appartement peut faire l’objet d’un sinistre comme un dégât des eaux, un incendie, une catastrophe naturelle, un acte de vandalisme, un vol, etc. Il est alors indispensable, en tant que propriétaire bailleur, de vous prémunir contre tout accident et tout litige qui pourrait survenir avec des tiers.

En souscrivant un contrat d’assurance propriétaire non-occupant, vous vous garantissez une certaine tranquillité d’esprit. Vous pouvez louer votre appartement, maison ou local commercial sans craindre de devoir payer vous-même les frais d’un éventuel sinistre.

Une fiscalité très intéressante !

Si vous percevez des loyers, la prime de votre contrat d’assurance est déductible de vos revenus fonciers dans le cadre du régime d’imposition réel (obligatoire à partir de 15 000 € de loyers, en option en-dessous de ce plafond).

Consultez cet article : Pourquoi souscrire une assurance habitation ?

Que couvre une assurance habitation PNO ?

Même si les offres diffèrent d’un assureur à l’autre, un contrat d’assurance bailleur non-occupant contient souvent les garanties suivantes :

  • incendie, explosion ;
  • responsabilité civile de propriétaire : si votre bien cause un dommage à un tiers ou un voisin (départ de feu ou fuite d’eau depuis votre logement, toiture qui tombe sur une voiture, etc.) ;
  • dégâts des eaux ;
  • catastrophes naturelles ;
  • vol ou tentative de vol ;
  • vandalisme.

Évidemment, vous pourrez étendre votre couverture au moyen d’options, telles que :

  • l'assurance juridique ;
  • le départ prématuré du locataire ;
  • l'assurance loyer impayé, qui permet au PNO d’être indemnisé si le locataire ne paie pas son loyer ;
  • la prise en charge financière des biens matériels en cas de détérioration par le locataire, adaptée si vous louez un logement meublé ou disposant d’une cuisine équipée ;
  • la garantie perte de loyers : si, à la suite d'un sinistre garanti, vous ne pouvez mettre votre logement en location, l’assureur vous indemnise selon les plafonds prévus au contrat.

A voir aussi : Que couvre l'assurance habitation ?

L’assurance logement PNO est-elle obligatoire ?

Depuis 2014, la loi ALUR oblige les bailleurs en copropriété à souscrire une assurance PNO, a minima en responsabilité civile, et ce qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison ou d’un local commercial :

Chaque copropriétaire est tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre en sa qualité soit de copropriétaire occupant, soit de copropriétaire non-occupant. Chaque syndicat de copropriétaires est tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre. » (Loi n°2014-366 du 24 mars 2014).

En revanche, si le bien loué ou vacant n’est pas en copropriété, aucune obligation. Il reviendra seulement au locataire d’assurer l’appartement ou la maison auprès de la compagnie d’assurance de son choix. S’il ne le fait pas, la loi Alur sur l’assurance PNO permet au propriétaire de souscrire un contrat d’assurance habitation pour le compte de son locataire et de répercuter le montant de la prime sur le loyer.

Dans le cas où l’assurance propriétaire non-occupant n’est pas obligatoire, elle est tout de même vivement recommandée. Cela vous évitera bien des déconvenues en cas de dommages.

Plus de détails dans cet article : assurance habitation obligatoire ou pas ?

Combien coûte une assurance bailleur non-occupant ?

Parce que les risques ne sont pas les mêmes, une assurance PNO est bien moins chère qu’un contrat logement destiné à couvrir une habitation principale.

Pour un appartement T4 de 170 m2 à Lyon, la prime d’assurance propriétaire non-occupant s’élève à 157 € par an. En comparaison, une assurance classique coûterait en moyenne 380 € par an.

En règle générale, un contrat PNO coûte 1,5% du prix du loyer.

Consultez : Prix assurance habitation

Comment trouver l’assurance propriétaire non-occupant au meilleur prix ?

Afin de souscrire le meilleur contrat pas cher, c’est-à-dire proposant des garanties complètes, au meilleur prix, demandez des devis sur le comparateur en ligne MaxiAssur.

Vous renseignez les informations nécessaires à l’étude rapide votre dossier (type de bien à assurer, nombre d’occupants, année d’emménagement, etc.) et nous recherchons parmi des dizaines d’offres, celles qui vous correspondent le mieux.

Le marché de l’assurance habitation peut sembler flou pour un novice. En faisant appel à notre expertise, vous êtes sûr de trouver une assurance propriétaire non-occupant personnalisée, couvrant votre bien au plus près de vos besoins.

Une fois en possession de vos devis PNO, prenez bien le temps de les évaluer et de vérifier certains points indispensables :

  • les carences ;
  • les franchises : c’est le montant qu’il vous restera à payer pour un sinistre garanti. Plus elles sont basses, plus c’est intéressant. MaxiAssur vous recommande d’éviter les franchises de plus de 250 €, très peu intéressantes ;
  • les plafonds d'indemnisation : des dommages causés à une habitation peuvent atteindre des dizaines de milliers d’euros. N’hésitez pas à souscrire une assurance proposant des plafonds d’indemnisation élevés, même si la prime est plus chère ;
  • la durée des garanties : certains assureurs suspendent leur protection au-delà d’une certaine durée de vacance. Soyez vigilant !
  • les modalités d’application des options : lisez bien vos conditions générales pour voir si elles sont vraiment adaptées à votre situation ;

Même si elle n’est pas toujours obligatoire, l’assurance propriétaire non-occupant est nécessaire pour protéger au mieux votre logement, vacant ou non. D’autant plus que souscrire un contrat PNO vous fait profiter d’avantages fiscaux. Afin de faire le bon choix, ayez le réflexe d’utiliser le comparateur habitation MaxiAssur, fiable.

 

Assurance habitation : MaxiAssur vous accompagne pour faire le bon choix.

devis gratuit Facile et 100 % Gratuit 

Meilleurs prix La garantie des meilleurs prix

des garanties sur mesure Des garanties sur mesure

Merci de noter ou de partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
Call Now Button