Nos conseils pour réussir son éco-construction

L’éco-construction séduit de plus en plus de ménages. Les raisons de ce succès sont nombreuses : l’habitat éco-responsable est peu énergivore, plus économique et souvent plus esthétique que les constructions en béton. Vous envisagez de construire une maison en bois, en paille, en chanvre ? Par où commencer ? Quels matériaux utiliser ? Toutes les réponses dans ce guide.

Qu’est-ce que l’éco-construction ?

Également appelée construction durable, l'éco-constructionconsiste à construire ou à rénover un ouvrage en respectant le plus possible l’environnement. Elle s’applique ainsi à plusieurs niveaux :

  • la construction : elle nécessite le moins d'énergie et produit le moins de déchets possibles ;
  • les matériaux de construction : ils sont d'origine naturelle, recyclables, bruts, ne produisent pas d'énergie polluante et sont, si possible, produits localement ;
  • les équipements : ils contribuent à réduire la consommation d'énergie. C’est le cas des systèmes écologiques de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire (chauffage solaire, pompe à chaleur, etc.), des matériaux isolants, des systèmes de ventilation ;
  • l'environnement et le climat : optimisation de l'ensoleillement des pièces à vivre, protection contre le vent en plantant des arbres, pose de double ou triple vitrage, etc.

Les aspects à considérer pour construire une maison écologique

#1- Penser son projet d’éco-construction en amont

La réussite d’un projet d’habitat écologique passe par une phase initiale de réflexion :

  • de quelle superficie ai-je besoin pour vivre qualitativement ? Une maison de 200m2 est-elle justifiée avec seulement 2 enfants par exemple ;
  • pour quelles raisons me diriger vers l’éco-construction ? Quels sont mes principes de vie, mes rêves pour l’avenir ;
  • quels sont les matériaux qui vont permettre d’assurer un bon confort, été comme hiver ?
  • quelle énergie choisir et sur quels critères (économique, environnemental, approvisionnement) ?

Durant ce processus de questionnement, prenez aussi conseils auprès de professionnels et de particuliers ayant eux-mêmes construit une maison respectueuse de l’environnement. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour déterminer le meilleur mode de construction et les matériaux qui répondront à vos attentes.

#2- S’informer sur le contexte législatif

L’éco-construction est encadrée par la loi. Connaître les règles et normes en vigueur (loi POPE, RT 2012 puis 2020, grenelle de l’environnement) et maîtriser leur mise en application est indispensable quand on se lance dans un tel projet. De même, renseignez-vous sur les dispositifs d’aide à la construction éco-responsable :

  • exonération de taxe foncière pendant 5 ans pour les logements labellisés BBC peuvent obtenir une exonération de taxe foncière totale ou partielle pendant au moins 5 ans ;
  • prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • bonus de constructibilité pour les bâtiments à haute performance énergétique ;
  • les aides des collectivités locales ;
  • TVA réduite.

#3- Choisir le bon matériau pour construire sa maison écologique

Le bois

Incontournable de l’habitat écolo, le bois a la côte auprès des Français : les constructions en bois augmentent de 15 % par an depuis une décennie. Et pour cause : c’est un matériau 15 fois plus isolant que le béton. En éco-construction , le bois est généralement utilisé pour construire l’ossature des bâtiments.

Le chanvre

Le chanvre est un matériau très apprécié pour ses caractéristiques écologiques. Il pousse en abondance, requiert peu d’engrais et peu d’eau, et ne nécessite pas de pesticides. Mélangé à de la chaux, le chanvre forme une sorte de pâte que l’on dépose ensuite entre des planches de coffrage, en remplacement du béton.

La paille

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une maison en paille est très solide. Comment ça marche ? L’ossature de la maison en bois est remplie de bottes de paille, que l’on enduit ensuite de chaux. L’épaisseur de murs ainsi obtenue permet une très bonne capacité d’isolation.

La terre crue

La terre crue est idéale pour l’éco-construction : elle est disponible en quantité, régule l'humidité de l'air ambiant, permet une bonne isolation en été comme en hiver et sa fabrication ne nécessite que très peu d'énergie. Sa technique de pose est similaire à celle des murs en chanvre, mais doit être complétée par un soubassement en pierre ou en brique.

#4- Bien choisir son terrain

Construire sa maison en étant éco-responsable implique aussi de choisir le terrain en fonction de ses avantages écologiques et de ce que l’on souhaite. Examinez l’exposition au soleil, les vents, le niveau d’ensoleillement, la présence de végétation aux alentours.
Pensez à l’écoulement des eaux et la collecte de l’eau de pluie, au raccordement aux différents réseaux et à la viabilisation Tous ces paramètres influent sur votre stratégie d’isolation, la gestion de la chaleur ou du froid, le type de fenêtre à prévoir et leur inclinaison, l’éclairage, etc. Demandez au vendeur si une étude de sol a été réalisée.

#5- Décider de déléguer à un professionnel compétent ou construire son habitat durable soi-même

Le contrat clé en main

L’entreprise est la plupart du temps un constructeur de maisons écologiques ou assimilés. Le professionnel s’occupe de tout : dossier de financement, présentation du plan de travaux, dépôt du permis de construire, etc. afin que le dossier soit accepté par l’organisme financier.

Le maître d’œuvre

Le maître d’œuvre peut être architecte ou non. Ce professionnel, protégé par une garantie décennale, vous accompagne tout au long du processus d’éco-construction :

  • définition du projet ;
  • descriptif des travaux nécessaires ;
  • découpage des travaux en lots afin de chiffrer le montant pour chaque artisan ;
  • réception des travaux à la fin du chantier.

Le marché de travaux

Le marché de travaux est un marché conclu avec des entrepreneurs qui a pour objet soit l'exécution, soit la conception et l'exécution d'un ouvrage ou de travaux. Étant donné que vous êtes le seul maître à bord, vous démarchez vous-même les différents prestataires dont vous aurez besoin, après avoir élaboré un plan de travaux.

Le conseil Maxiassur : les différents type de contrat pour faire construire sa maison.

si vous faites appel à des professionnels, travaillez avec des personnes de confiance que l’on vous a recommandées et dont vous avez pu visiter quelques réalisations. Rien de pire que de confier son chantier à un amateur qui ne donne plus signe de vie une fois le premier acompte versé !

Lire cet article :

Construire sa maison écologique soi-même

Avant de se lancer en éco-construction, il faut d’abord se demander si l’on dispose des compétences et des qualités requises pour construire une maison respectueuse de l’environnement. Il faut bien évidemment disposer de qualités de coordinateur de projet, de chef de chantier, de maçon, de plombier, de charpentier, ou encore d’architecte. Si ce n’est pas le cas, il faudra envisager de recourir ponctuellement aux services de professionnels, ou d’amis qui s’y connaissent si vous êtes chanceux.

Vous l’aurez compris, se lancer dans l’éco-construction est à la fois bon pour la planète et votre porte-monnaie. Pour faire de ce noble projet une totale réussite, prenez le temps de la réflexion et suivez ces 5 conseils avisés.
Un petit conseil supplémentaire n'oubliez pas de souscrire une assurance dommages ouvrage. En effet en cas de malfaçons ou de vente de votre nouveau bien cette garantie se révélera fort utile.

 

Nos clients en témoignent

Conseiller très efficace très réactif et de très bons conseils. Nous sommes très contents de la prestation de MaxiAssur.

Madame Mélodie Bruyère

Merci de noter ou de partager cet article "Nos conseils pour réussir son éco-construction "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
Call Now Button