Assurance emprunteur pour les primo-accédants

Ça y est, c’est décidé ! Vous allez acheter votre premier bien immobilier. Seule condition exigée par la banque pour concrétiser votre projet : souscrire une assurance emprunteur. Qu’est-ce que c’est exactement ? Quels avantages à souscrire une assurance emprunteur quand on est jeune primo-accédant ? Combien ça coûte ? Maxiassur vous répond.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

Une assurance emprunteur est souscrite en amont d’un crédit immobilier. Elle couvre généralement les risques de décès, d’invalidité, d’incapacité et, pour certains contrats, le risque de perte d’emploi. En cas de coup dur, c'est votre assureur qui prend en charge votre prêt et s’engage à le rembourser.

Quelles sont les garanties incluses dans un contrat d’assurance emprunteur ?

  • la garantie « Décès » : obligatoire, cette garantie est aussi soumise à un âge limite (65 ans environ). L’assureur s’engage à verser le capital restant dû à la banque en cas de décès du souscripteur ;
  • la garantie « Perte Totale et Irréversible d’Autonomie » (PTIA) : l’assureur rembourse le montant du capital restant dû si l’assuré est atteint d’invalidité physique ou mentale. Celle-ci doit l’empêcher de travailler ou d’effectuer les actes de la vie quotidienne (toilette, alimentation, etc.) ;
  • les garanties « Invalidité » : il existe 3 types de garanties « invalidité » (IPP, IPT et ITT) allant de l’invalidité totale à l’incapacité d’exercer une activité professionnelle pendant un certain temps. Selon le contrat souscrit, l’assureur rembourse les mensualités du prêt immobilier en tout ou partie ;
  • la garantie « Perte d’emploi » (PE) : couvre le risque de licenciement et la perte de revenus. Votre assureur rembourse vos échéances de prêt si vous vous retrouvez sans emploi et dans l’incapacité de payer votre crédit.

Assurance emprunteur : pourquoi en souscrire une quand on achète pour la première fois ?

Pour pouvoir contracter un crédit immobilier, la majorité des banques exigeront que vous souscriviez une assurance emprunteur pour garantir votre emprunt. Une assurance emprunteur protège la banque avant tout. Néanmoins, elle est aussi un gage de sécurité pour vous et votre famille. En effet, même en cas d’incapacité ou d’invalidité, l’assurance de prêt vous garantit de conserver le bien acheté. De même, en cas de décès, elle évite de céder les dettes à vos héritiers.

Les aides à la primo-accession

Les aides financières pour encourager l’acquisition d’un premier logement ne manquent pas :

  • prêt à taux zéro + (PTZ+) accordé sous conditions de ressources aux primo-accédants pour financer l’achat d’un bien ancien ou neuf ;
  • prêt d’accession sociale (PAS), réservé à l’acquisition d’une résidence principale. C’est un prêt à taux attractif, accordé sous conditions de ressources ;
  • prêt conventionné : accessible à tous, sans condition de ressources ;
  • prêt action Logement, destiné aux primo-accédants. Le montant du prêt peut atteindre jusqu’à 25 000 € (sous conditions de ressources) sans dépasser 30 % du coût de l’opération ;
  • prêt des collectivités territoriales.

Quels sont les coûts d’une assurance emprunteur ?

Le calcul du prix de votre assurance de crédit immobilier repose sur 4 paramètres :

  1. votre état de santé : selon votre âge, vos antécédents médicaux, l’assureur peut décider d’appliquer une surprime correspondant aux risques plus importants que vous représentez.
  2. votre profession : certains métiers sont jugés plus à risques que d’autres (pompiers, policiers, moniteur de ski, convoyeur de fonds, etc.).
  3. le capital garanti : plus celui-ci est important, plus le prix de votre assurance emprunteur sera élevé.
  4. votre hygiène de vie (tabagisme, pratique de loisirs à risques, etc.).

Au final, le prix de votre assurance prêt immobilier représente de 5 à 30% du prix final de votre crédit immobilier.

Bonne nouvelle !

L’âge étant un facteur déterminant pour fixer le prix d’une assurance de prêt, les jeunes primo-accédants auront une prime très souvent inférieure à celle de leurs aînés.

La prime de votre assurance de prêt primo-accédant est calculée :

  • soit sur le capital restant dû : dans ce mode de calcul, majoritairement utilisé dans le cadre de la délégation d’assurance, le montant des cotisations est proportionnel au « capital restant dû ». Ce qui signifie qu’il diminue au fil de vos remboursements ;
  • soit sur le capital initial : c’est le mode de calcul appliqué par les banques. Un taux est appliqué sur le montant total du prêt immobilier et détermine ainsi un montant de cotisation identique du début jusqu’à la fin du prêt.

Voyons dans quelle mesure ces différents modes de calcul impactent sur le coût total d’un crédit immobilier :

Bertrand et Julie empruntent 350 000 € sur 20 ans pour acheter leur résidence principale. À la souscription, le crédit immobilier est proposé à un taux de 2,5 %, avec un TAEG de 0,5 %.

Avec le calcul sur le capital initial, Bertrand et Julie paieront :

350 000€ x 0,50 % x 20 ans = 35 000€ de prime d’assurance emprunteur au total. Soit 145,83€ par mois pendant 240 mois.

Avec le calcul sur le capital restant dû, le TAEG baisse progressivement :

  • TAEG de 0,40 % : 28 000€ de prime d’assurance globale, soit 116,66 € par mois ;
  • TAEG de 0,30 % : 21 000€ de prime d’assurance globale, soit 87,50 € par mois.

Jeune primo-accédant et assurance emprunteur : comment réduire la facture ?

Bien souvent, les emprunteurs ignorent que l'assurance emprunteur représente une part importante du coût total d'un crédit. Heureusement, plusieurs lois permettent de faire jouer la concurrence et ainsi faire baisser la facture :

  • tentez de négocier le coût de votre assurance auprès de votre banquier, surtout si vous êtes un client de longue date. Une banque préfèrera généralement diminuer le prix de son offre plutôt que de vous voir partir ;
  • pensez à la délégation d’assurance. Grâce à la loi Lagarde, un emprunteur peut souscrire un contrat d’assurance de prêt autre que le contrat de groupe.

Cette seconde solution est celle qui présente le plus d’avantages pour les jeunes primo-accédants. En effet, en faisant jouer la concurrence, les économies réalisées sur l’assurance emprunteur peuvent aller jusqu’à 15 000 €. En outre, la délégation d’assurance de prêt immobilier permet aux primo-accédants de bénéficier d’un contrat plus personnalisé, avec des garanties établies en fonction du risque réel présenté.

Choisir une assurance emprunteur quand on est primo-accédant peut être un vrai casse-tête tant les offres ne manquent pas. Pour être sûr de ne pas vous tromper et faire de belles économies, pensez aux aides à la primo-accession et à la délégation d’assurance.

Assurance de prêt : MaxiAssur vous accompagne pour faire le bon choix.

Adhésion facileAdhésion simplifiée
C'est Rapide, Facile et 100 % en ligne.

100 % compatible100% compatibles
aux exigences des banques

EconomisezTarification Compétitive
Economisez maintenant.

Nos clients sont satisfaits !

caret-downcaret-upcaret-leftcaret-right

Super rapide et très professionnel, nous avons eu une réponse rapide. Très pédagogue et très clair pour expliquer les étapes mais surtout disponible à tout instant de la journée. Egalement prix de l'assurance qui vaut le coup.

Merci de noter ou de partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
Call Now Button