Financer ses travaux énergétiques : quels changements dès octobre 2020 ?

Le 3 septembre dernier, le Premier ministre Jean Castex a présenté son plan de relance de 100 milliards d’euros pour relancer l’économie. Objectifs : dessiner la France de 2030 et panser les blessures liées à la crise du Coronavirus. Voyons ce que prévoit le gouvernement pour financer vos travaux de rénovation énergétique.

Un plan de relance massif pour la rénovation énergétique

Le gouvernement Macron a donc annoncé un plan sans précédent de 100 milliards d'euros sur 2 ans. D’après les prévisions, ces mesures aideraient la France à inverser la courbe du chômage dès 2021 et à retrouver son niveau économique d’avant la crise en 2022.

Ce plan de relance s’articule autour de 3 axes majeurs : la transition écologique, les entreprises et la cohésion sociale. Les 100 milliards d’euros seront, entre autres, répartis ainsi :

  • 30 milliards pour accélérer la conversion écologique de l’économie française : bonus écologique, prime à la conversion, transformation du secteur agricole, recherche, etc. ;
  • 11 milliards d'euros pour le transport, dont 4,7 milliards pour la SNCF pour développer le fret ferroviaire ;
  • 7 milliards d'euros pour la rénovation énergétique du parc immobilier public (4 milliards d’euros) et privé (2 milliards d’euros) ;
  • 35 milliards pour optimiser la compétitivité des entreprises : allégement de la fiscalité des chefs d’entreprise, développement des technologies d’avenir (par exemple, l’intelligence artificielle), formation des salariés, etc.;
  • 35 milliards d'euros pour la cohésion sociale et territoriale : emploi des jeunes et des personnes en situation de handicap, Ségur de la santé, soutien financier aux foyers modestes, via la majoration de l’allocation de rentrée scolaire par exemple, aides aux collectivités, etc.

Un nouveau coup de pouce pour financer ses travaux de rénovation énergétique

Depuis le 1er janvier 2020, les ménages ne dépassant pas certains plafonds de ressources sont éligibles au dispositif MaPrimeRénov’. Le nouveau plan de relance qui concernait donc les ménages modestes en premier ressort est désormais accessible à tout le monde, grâce à un coup de pouce de 2 milliards d’euros sur 2021-2022.

Concrètement, à partir du 1er octobre, tous les propriétaires occupants ou non pourront en bénéficier, sans conditions de ressources. Ce qui est une très bonne nouvelle pour les ménages de la classe moyenne supérieure qui se sentait lésée.

Attention : tous les travaux avec devis signés à partir du 1er octobre 2020 seront éligibles à la nouvelle mouture. Pour les travaux de rénovation énergétique déjà entrepris ou engagés, les conditions d’octroi restent les mêmes qu’avant.

Barabara Pompili, ministre de la Transition écologique, explique ce revirement de situation en ces termes :

 Tout était très complexe et assez mal ciblé…. Tout le monde peut avoir accès à MaPrimeRénov' sachant qu'en plus ceux qui ont un peu plus de moyens vont mettre aussi un peu plus dans la rénovation des bâtiments. Et comme on veut massivement qu'il y ait de la rénovation écologique, massivement augmenter l'efficacité, il faut aussi qu'on aille là où il va y avoir une quantité de travaux qui vont pouvoir être faits. C'est essentiellement pourquoi MaPrimeRénov' est ouverte à partir du 1er janvier 2021 à tout le monde.

Rappel : c’est quoi MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) « Habiter mieux agilité ». Il s’agit d’une prime allouée dès la fin des travaux de rénovation énergétique, voire même avant pour les ménages les plus précaires.

Tous les travaux visant à améliorer la qualité énergétique des ouvrages publics et privés sont concernés, comme :

  • l’installation d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique ;
  • l’isolation des murs par l’extérieur ;
  • l’isolation des combles perdus ;
  • l’installation d’une borne de recharge pour véhicule électrique ;
  • les audits énergétiques ;
  • le raccordement aux réseaux de chaleur et/ou de froid ;
  • etc.

A lire aussi : comment rendre sa maison plus écologique

Attention !

Pour être éligible à Ma Prime Rénov’, les professionnels chargés de vos travaux doivent impérativement être certifiés par le label « RGE – reconnu garant de l’environnement ».

Comment faire la demande ?

Le processus comprend plusieurs étapes à bien respecter pour pouvoir bénéficier du financement de vos travaux :

  1. Création de votre compte sur le site maprimerenov.gouv.fr.
  2. Demande de Ma Prime Rénov.
  3. Acceptation par l’Anah.
  4. Réalisation des travaux.
  5. Demande de paiement de Ma Prime Rénov’.
  6. Versement de la prime sur votre compte bancaire.

Assurer ses travaux de rénovation énergétique grâce à la dommage ouvrage

Selon L.242-1 du Code des assurances, les personnes réalisant des travaux de construction (les maîtres d’ouvrage) doivent souscrire une assurance dommages-ouvrage avant le début des travaux. Celle-ci donne la possibilité à ce dernier d’être indemnisé en cas de sinistre sur l’ouvrage. Il peut s’agir :

  • de vices et malfaçons affectant la solidité de la construction ;
  • de dommages ayant un impact sur la solidité des éléments d’équipements indissociables de l’ouvrage.

Pour bénéficier d’une couverture au meilleur rapport qualité/prix, demandez-nous un devis d’assurance dommages-ouvrage. Nos assureurs partenaires sont tous renommés et fiables : vous avez ainsi la garantie d’être parfaitement couvert pendant 10 ans sans mauvaise surprise.

Pour conclure : la mise en place de ce nouveau dispositif  vise à :

  • relancer le secteur du bâtiment affecté par la crise de la Covid-19 ;
  • améliorer les performances énergétique des bâtiments.

Au final vous permettre de faire des économies d'énergie.

Merci de noter ou de partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
Call Now Button